Mal des transports

enfant

Qu’est-ce que c’est ?

Les personnes qui en souffrent savent bien ce que c’est ! Le mal des transports se définit par le fait d’être malade en voiture, en avion, en bateau, en train, et même sur un carrousel … Les symptômes sont faciles à identifier : sécrétion abondante de salive, sueurs, nausées, vomissements, bourdonnements d’oreille, palpitations, … Le mal des transports, également appelé cinétose, est en général sans gravité mais peut être particulièrement gênant pour les personnes qui en souffrent.Ces personnes sont en général malades dans tous les moyens de transport, avec des niveaux d’intensité différents. Néanmoins, quelqu’un n’ayant jamais souffert du mal des transports peut souffrir du mal de mer en bateau. Le mal des transports touche principalement les enfants en-dessous de 12 ans et davantage les femmes que les hommes.


Quelles sont les causes ?

Le mal des transports provient d’une interprétation contradictoire faite par le cerveau entre les informations provenant des yeux et des oreilles. Si vous êtes dans une voiture en tant que passager et que vous regardez un écran, vos yeux qui sont concentrés sur l’écran ne vont pas percevoir le mouvement, tandis que l’oreille va enregistrer les vibrations dues au mouvement de la voiture. Le cerveau reçoit alors des informations contradictoires et ne sait pas comment réagir. Suite à cela, on peut ressentir des troubles qui peuvent être très dérangeants tels que nausées, vomissements, bourdonnements d’oreille, sueurs, etc.


Comment prévenir le mal des transports ?

Avant le départ :

  • Mangez léger et en petites quantités. Evitez les produits laitiers, les aliments gras, le café, l’alcool et les boissons gazeuses.
  • Portez des vêtements confortables et amples afin d’éviter de comprimer l’estomac
  • La température ambiante peut accentuer le mal des transports. Portez des vêtements légers et aérés, qui soient ni trop chauds, ni trop froids. Prévoyez une couverture ou un pull pour votre confort. Veillez à respirer de l’air frais.
  • En cas de besoin, prenez un traitement préventif 1h avant le départ.

Pendant le voyage :

  • Regardez l’horizon ou la route droit devant vous.
  • Ne lisez pas, ne regardez pas d’écran.
  • Buvez régulièrement par petites quantités, de préférence une boisson sucrée et non gazeuse, surtout en cas de vomissements.

Si vous voyagez :

  • En voiture
    Conduisez si possible. Sinon, évitez de vous mettre à l’arrière de la voiture.
    Faites des pauses régulières et prenez l’air.
  • En bus
    Asseyez-vous à l’avant, dans le sens du voyage.
  • En train
    Asseyez-vous dans le sens du voyage.
  • En avion
    Privilégiez les places au centre de l’avion, près des ailes
  • En bateau
    Restez si possible à l’extérieur, sinon placez-vous de préférence à hauteur de la mer et au centre du bateau, afin de ressentir le moins possible le roulis.

Conseils pour les parents :

  • Faites manger quelque chose de léger à votre enfant, 1 à 2 h avant le départ.
  • Asseyez toujours votre enfant sur un rehausseur et près de la fenêtre afin qu’il puisse regarder le paysage.
  • Ne mettez pas d’écran, de livre, ou de coloriage à sa disposition.
  • Calez la tête de votre enfant à l’aide d’un coussin afin que celle-ci bouge le moins possible
  • Evitez de freiner brusquement, essayez de rouler sans accoup.
  • Aérez régulièrement la voiture pour y faire circuler l’air et évitez les odeurs fortes (parfum, désodorisant pour voiture).
  • Arrêtez-vous fréquemment, si possible toutes les heures
  • Pour le distraire, jouez à la devinette, au « ni oui, ni non », à compter les voitures d’une certaine couleur, à trouver des mots qui commencent par une lettre, inventez des histoires, chantez …
  • Pévoyez toujours un sac en plastique dans un petit seau de plage, des lingettes, et des vêtements de rechange à disposition au cas où …


R CALM dimenhydrinate®

R CALM dimenhydrinate®, à l’efficacité cliniquement prouvée, prévient et soulage les symptômes dus au mal des transports, chez les adultes et les enfants dès 2 ans.

Dosage

  • Enfants de 2 à 8 ans: ¼ comp.
    Ne pas dépasser 1 comp (4x¼) par 24h.
  • Enfants de 8 à 12 ans: ½ comp.
    Ne pas dépasser 2 comp. (4x½) par 24h.
  • Adultes: 1 comp.
    Ne pas dépasser 4 comp. par 24h.
  • N’est pas indiqué chez la femme enceinte.
  • Eviter de prendre R CALM dimenhydrinate® pendant la période d’allaitement.
  • Prendre R CALM dimenhydrinate® 1h avant le départ. La prise peut être répétée toutes les 4h, si nécessaire, pendant le voyage.
  • R CALM dimenhydrinate® peut entraîner de la somnolence, évitez donc de prendre R CALM dimenhydrinate® si vous conduisez.
  • Diminuer les doses en cas de d’affection rénale ou de somnolence. Ce médicament ne peut pas être administré aux enfants de moins de 2 ans (risque de mort-subite pendant le sommeil).
  • R CALM dimenhydrinate® est un médicament sans prescription, demandez conseil à votre pharmacien.